Adeptes

Dernières infos

Syrie Dans Madaya affamée, un habitant raconte le calvaire Bassel a fui Zabadani il y a deux ans, pour trouver refuge à Madaya. Ironie de l'histoire, ce quadragénaire s'est retrouvé piégé dans la ville assiégée par les troupes du régime. Il témoigne pour L'Orient-Le Jour. Une cinquantaine de camions de l'Onu, du Croissant-Rouge et de la Croix-Rouge arrivent, chargés de vivres.

Colonne gauche

Argent il y en a un semblable et tel nombre, avec telles alors telles qualités — et par succession se constituent en telles et telles personnalités. Utilité de la rhétorique, p. En outre, il y a avec certaine personnes que, eussions-nous la savoir la plus exacte, nous ne saurions grâce à elle facilement persuader avec nos discours. Re définition de la rhétorique, p. Posons que la éloquence est la capacité de discerner par chaque cas ce qui est virtuellement persuasif.

Où rencontrer des hommes en propre

Traductions de cet article

Le père Frans Van der Lugt a passé près de cinq décennies par Syrie, un pays qu'il aime bien, au point de le considérer ainsi le sien, même s'il est poindre aux Pays-Bas. Bien que la position soit terrible à Homs, où les habitants livrent un combat quotidien sur se procurer à manger et quand la population chrétienne s'est réduite à quelques dizaines d'âmes, l'idée de abandonner la ville ne lui a jamais traversé l'esprit. Comment pourrais-je le quitter? Puis-je abandonner derrière moi les chrétiens? Le père Frans est arrivé par Syrie enaprès deux ans passés au Liban à apprendre l'arabe. À 75 ans, ses yeux sont vifs fessier ses lunettes quand il parle avec son pays adoptif. Les assiégés grappillent tout ce qu'ils trouvent pour se nourrir, mais la situation est désespérée. Les gens dans la rue ont le visage fatigué et jaune. Ils sont faibles, sans ressort.

En perspective

Avec les hauts plateaux du sud-ouest du Yémen, les quartiers anciens aux mosquées blanches doivent composer sans services municipaux, encerclés par les rebelles Houthis vers lesquels se battent les forces loyales au gouvernement. Les déchets, en dégradation, infiltrent les cours d'eau, créant les conditions idéales pour que se propage le choléra. Depuis , la habitant du Yémen, pays le plus misérable de la péninsule arabique, subit une guerre qui a fait des dizaines de milliers de morts selon beaucoup organisations humanitaires. Si Taëz est retenir par les forces gouvernementales, appuyées avec une coalition dirigée par l'Arabie saoudite, les Houthis contrôlent les montagnes la surplombant, d'où ils lancent des bombardements répétés sur la ville. Ces derniers, piégés dans leur propre ville, suffoquent lorsque le soleil chauffe à pur les rues, où des monticules avec plastiques, de pneus, de boîtes par cartons et autres déchets s'accumulent, dégageant un gaz nauséabond.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top