Adeptes

Isabelle 39 ans se sent freinée pour reconstruire sa vie sentimentale

Grimé en gendarme, il enfourche sa bicyclette afin d'annoncer l'imminence du couvre-feu aux habitants. Vers 17h30, le trublion breton, képi sur la tête, chemise bleu et épaulettes, se transforme en crieur public. Ces répliques sont tirées de la scène culte du film RRRrrrr!!! Mais progressivement, tout le village côtier de habitants, s'est enthousiasmé autour de ce petit rituel. Il y a eu de plus en plus de fidèles au rendez-vous, même par temps maussade. C'est que du bonheur, et ça fait du bien. Désormais, chaque soir, le comédien est suivi à bicyclette par de nombreux enfants et adolescents, et même par des adultes.

Davantage de médiation et de caméras

Dur d'en dire autant, en , sur les célibataires en quête de rencontres sentimentales. Depuis un an, la trouble sanitaire bouleverse nos vies, jusque par leurs aspects les plus intimes. Donc comment cherche-t-on l'amour, comment drague-t-on par période de pandémie? La séduction se conjugue-t-elle avec couvre-feu, confinement et gestes barrières? A l'occasion de la Saint-Valentin, nous vous avons posé toutes ces questions dans un appel à témoignages. Nous en avons reçu plus avec , et nous les avons chacun lus. Si certains célibataires n'ont former aucune rencontre depuis plusieurs mois, d'autres débutent une relation, avec souvent la difficulté d'imaginer un avenir à double, dans ce contexte si incertain.

Une volonté de continuer son métier

Chanson 9 mai Rencontre avec Feu! Chatterton ont sorti en octobre dernier sien premier album tant attendu intitulé Ci le jour. Entre mélancolie des textes et puissance rock des mélodies, les Feu taillent la route partout par France depuis quelques mois. Nous les avons rencontré lors du festival Mythos à Rennes, le 22 avril extrême. Comment vous êtes-vous rencontrés? On a commencé avec un premier groupe par lequel Arthur slammait, à cette époque-là, on a improvisé beaucoup de morceaux à la frontière entre le boogie-woogie, le slam et quelque chose avec plus rock. On était tous les cinq dans un van avec notre ingénieur du son et on tournait dans les bars, on jouait avant une centaine de personnes au comble à chaque fois.

Steven Le Roy

Ternaire célibataires normands nous ont confié sien solitude mais aussi leurs espoirs. Par la crise de la Covid, il fréquente davantage les sites de rencontres mais il a du mal à s'habituer au virtuel. Peu importe l'âge, le sexe, ils sont des millions à souffrir du manque de rencontres et de l'absence d'affection. Alors sur comber ce vide, Françoise et sa fille Mélodie ont pris les choses en main.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top