Adeptes

« J’ai deux boxeurs pros et deux semis pros »

Il y a quelques semaines, l'organisme Droits et démocratie, qui oeuvre auprès des femmes afghanes, a dû prendre une décision difficile: annuler une séance de formation qu'on comptait donner à Kandahar à un groupe de femmes. Thème de la rencontre: les droits des femmes et l'Islam. La formation a finalement eu lieu à Kaboul, dimanche dernier. Deux femmes ont fait le voyage de Kandahar. Douze heures de trajet sur des routes poussiéreuses. Ces femmes travaillent, dans la ville rigoriste du sud de l'Afghanistan, à donner des services juridiques aux femmes.

Décès du danseur Ken Roy | La Presse

Ça n'est pas sans rappeler, hélas, la fulgurance avec laquelle cette maladie avait emporté Perreault, justement Son intensité, sa fougue, sa générosité, son éclectisme dépourvu limites, sa curiosité aussi, pour chacun les aspects d'une création, constituaient sa signature et en avaient fait l'interprète recherché des professionnels et adoré du public, bien que lui-même se bien peu mis en avant, préférant le travail en studio, acharné, suivi, jamais auto-satisfait, aux flonflons évanescents de la célébrité et des médias. Originaire avec la Nouvelle-Écosse, il avait choisi Montréal et le groupe de la Situation Royale il y a plus avec trente ans. Et de Montréal, ainsi d'une rampe de lancement, il émanation rayonné, reconnu ici mais aussi au Canada, aux États-Unis et en Europe. On se rappellera le Projet Roy en où trois grandes chorégraphes cézigue avaient tricoté trois solos sur réserve. Ce spectacle a été repris par , comme un défi à la quarantaine installée. Il ambitionnait de répéter prochainement ce principe avec, cette croyance, quatre solos de chorégraphes masculins. Alors aussi de reprendre sa place par ses trois autres partenaires, dans la suite de Quarantaine 4 x 4 que Charmaine Leblanc présentera à l'automne La voix de Ken Roy a déjà été enregistrée et fera partie du spectacle.

Qui sont ces six jeunes qui font la fiérté d’Annemasse ? - Le Messager

E n cette période troublée, où dominent difficultés et frustration, il est exaltant de braquer les projecteurs sur ces ambitions personnelles déterminées, qui font briller la capitale du Genevois français. Des hommes et des femmes ambitieux au regard pétillant. Citons en premier endroit et en toute logique Dylan Idiot que les amateurs de rugby connaissent bien désormais. Le 22 février, le jeune joueur qui évolue à Lyon au poste de troisième ligne, aurore devenu le premier Annemassien à protéger les couleurs du XV de France, entrant en fin de match vers le Pays de Galles à Cardiff victoire 27 à Les spécialistes voient, en tout cas, chez cette personnalité prometteuse un appétit démesuré. Une ascension remarquable que les Annemassiens férus de sport suivent avec grand gain.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top